Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d'examen par les PPA, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, enquête publique probablement en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

jeudi 15 juin 2017

Normandelière et les associations environnementales tancent Christophe Chabot

Site CPNS du 15 juin 2017

On connaissait la position des associations environnementales sur le projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer : C'est toujours NON

On sait aujourd'hui que les associations environnementales ont adressé un courrier à Christophe Chabot, président de la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, lui demandant  de "changer de modèle d’aménagement du territoire afin de prendre en compte les défis énergétiques et écologiques d'aujourd'hui et de demain. Il vous faut dès à présent entendre ces derniers et y répondre sans commettre aujourd'hui ce qui sera demain une erreur impossible à corriger".

La lettre des associations adressée à Christophe Chabot le 7 juin

Les associations environnementales s'opposent donc au dossier SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et sont en soutien de l'association La Vigie qui a adressé un recours gracieux à Christophe Chabot pour une annulation totale ou partielle du dossier d'aménagement (intervention de Jean-Baptiste Durand du 13 mai 2017). Si Christophe Chabot ne donnait pas suite au recours gracieux d'ici le 28 juin 2017, les associations auraient deux mois pour déposer un recours contentieux au tribunal administratif.



Petits Suppléments

A la date d'aujourd'hui, Stephane Buchou n'a pas daigné répondre à nos questions.
Serait-il devenu le chouchou de Christophe Chabot et de Jean-Claude Merceron (OF du 15 juin 2017) ? On connaît leur modèle d'aménagement du territoire, ce n'est pas le nôtre. et ce n'est pas celui des associations environnementales.
En février 2012, concernant le projet de Port Brétignolles, Jean-Claude Merceron disait : "Il me paraît essentiel que l'enquête soit revue car il faut absolument répondre point par point à tous les obstacles qui ont été soulevés et il y en a qui vont pouvoir être soulevés tout naturellement d'autres nécessiteront des négociations avec l'Administration" !!!
Si, d'ici vendredi soir, Stephane Buchou gardait le silence, ce serait une approbation implicite des stratégies de Christophe Chabot et de Jean-Claude Merceron. Il faudrait alors que, dimanche prochain, les électeurs, soucieux de la protection de notre littoral, prennent leurs distances.
Pour en savoir plus sur Jean-Claude Merceron, lire sa lettre de déposition à l'enquête publique de 2011 et lire la lettre à Lulu.

Le Journal des Sables du 15 juin 2017 - Législatives. Le maire définit sa position
En ne prenant pas position, Christian Praud se démarque des maires girouettes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et laisse choix au électeurs











3 commentaires:

  1. Monsieur Merceron bouge encore, c'est le système du passé qui tremble.Durant ces longues années d'élu que reste-il? Un développement anarchique du littoral, Une méconnaissance totale de la culture du pays , un désastre architectural! Avec lui c'est intéressant de parler de l'anecdotique...
    Si S .Buchou s'inscrit dans cette démarche, l'on peut parler de "la république en marche arrière"

    RépondreSupprimer
  2. Il est en effet regrettable que le littoral vendéen soit aussi dégradé sur le plan architectural.
    Habitant depuis peu en Bretagne, il n'y a pas photo........
    Pourquoi les vendéens ne préservent pas plus leur patrimoine. Pourquoi sont-ils moins sensibles que les bretons à la protection environnementales ?
    L'atout touristique de la Vendée ce sont ses plages, il faut les protéger et les mettre en valeur. Certaines régions investissent des sommes énormes dans la mise en valeur de leurs plages, pourquoi la politique environnementale de la Vendée est toute autre ?

    RépondreSupprimer
  3. Buchou ferait bien de garder ses distances avec Mr "je suis Charlot", l'opportunisme inopportun , copain-coquin démasqué.
    Sa devise : Courage,fuyons ....... chez les vainqueurs !
    Devise qu'il pourrait afficher sur la plaque dediée à Retaillo , à la mairie.

    RépondreSupprimer