Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d’élaboration, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, avis d’enquête publique en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

vendredi 9 juin 2017

Normandelière et fin de la concertation préalable : toujours le même rejet

Site Vendée Nature Environnement du 8 juin 2017. Projet de port de plaisance de Brétignolles : pour nous c'est toujours non !

Pour nos associations : France Nature Environnement Pays de la Loire, Vendée Nature Environnement, la LPO 85, COORLIT 85 et le Comité pour la Protection de la Nature et des Sites, c'est toujours NON.

 "Nos associations ont analysé le dossier soumis à la concertation et nos points de divergence exprimés en 2011 sont pour l’essentiel toujours d'actualité », déclare Yves Le Quellec, président de Vendée Nature Environnement ; « un tel  parti  d’aménagement  serait  la  cause  de  dommages  de  grande  ampleur à l’environnement, et ce littoral caractérisé par une dynamique érosive significative doit être préservé de tout projet de ce type"

Malgré sa fanfaronnade des voeux 2017, Christophe Chabot n'a toujours pas convaincu les associations environnementales lors de la concertation préalable et elles le font savoir.
Lors des voeux 2017, Christophe Chabot avait dit : "même les écologistes qui contestent le dogmatisme de leur camp reconnaissent quand ils prennent le temps de le regarder avec bonne foi que notre projet est un bon projet respectueux globalement de l'environnement...", le démenti des associations est cruel pour le maire de Brétignolles.

Nous n'avons pas déposé d'observations à la concertation préalable que nous considérons comme une mascarade mais nous avons participé à 3 réunions publiques.
Le 15 avril à Saint-Gilles-Croix-de-Vie
Le 12 mai à Saint-Hilaire-de-Riez
Le 13 mai à Brétignolles-sur-Mer
et nous avons fait un bilan des questions-réponses dans l'article du 16 mai 2017, nous vérifierons si ces échanges sont dans le rapport final de la concertation promis par Christophe Chabot.

Petits Suppléments

Site de l'association La Vigie du 9 juin 2017. Une concertation propagande
Information qui démontre le désintérêt public :
Les registres mis à disposition dans chaque mairie ont recueilli une douzaine de dépositions à Bretignolles, 7 au siège de la CDC, 2 à St Hilaire, 1 à Brem, 1 à La Chaize,   0 dans les neuf autres communes. ( relevé à la date du 07/06/2017)
Si l'on ajoute la faible fréquentation des réunions publiques (excepté Bretignolles), c'est un désaveu pour Christophe Chabot.

Site Avenirpourbrétignolles du 8 juin 2017Projet de port de Brétignolles, une amnésie collective ?
La déposition de Nicolas Ducos

Sud-Ouest du 9 juin 2017. "La réserve la plus violée"

L'intérêt général, c'est celui des plaisanciers ou celui de la population soucieuse de préserver l'environnement ?

La question se pose aussi pour le projet de port de Brétignolles et la réponse est évidente.

2 commentaires:

  1. Non il n'y a aucune amnésie collective.

    Il y a seulement un refus de tomber dans le piège de Christophe Chabot constituant à camoufler une propagande publicitaire en pseudo une concertation publique.

    Participer à cette mascarade n'est que faire le jeu de Chabot.

    D'autant que les éventuelles contestations ne pouvaient reposer que sur des plaquettes publicitaires des plus superficielles présentées pour l'occasion et non sur des dossiers un minimum étayés.

    Le refus d'alimenter cette pseudo concertation, en assumer et en dire publiquement le motif a été beaucoup plus efficace.

    Sous-entendre une amnésie du fait de l'absence de dépôt d'argumentation dans les registres contre ce qui a été présenté lors de ces réunions c'est donner des arguments à Chabot pour fanfaronner.

    Avec Chabot tout est possible, surtout le pire.

    RépondreSupprimer
  2. Parlez-en autour de vous aux habitants concernés et vous constaterez qu'il y a plus qu'une amnésie, il y a une lobotomie collective.

    RépondreSupprimer