Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d’élaboration, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, avis d’enquête publique en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

jeudi 4 mai 2017

Normandelière et navigabilité : le projet de port mis à mal par Nicolas Ducos

Nicolas Ducos a choisi de participer activement à la concertation préalable sur le projet de port de plaisance de Brétignolles, nous pas, mais nous respectons son choix.

Nicolas Ducos est un pratiquant assidu de la voile et son avis sur les conditions de navigation qu'offrirait le projet de port de plaisance sur le site de la Normandelière est à entendre ou plutôt à réentendre puisqu'il avait déjà été transmis - avec succès - à la commission d'enquête publique de 2011.

Lire l'avis de la commission d'enquête publique de 2011 (page 163 du rapport d'enquête sur la Demande d'autorisation de création d'un port à Brétignolles)
"Les conditions de navigabilité et de sécurité nautique, dans la perspective de la création du port, font partie de celles qui ont le plus interpellé, à juste titre, le public.
Il est vrai qu'aujourd'hui, même au regard des études ou avis de spécialistes, nul ne sait exactement ce que seraient les conditions de navigabilité et de sécurité nautique, si le port était réalisé. Cela étant dû principalement au creusement du chenal, au déroctage, à la courantologie, à l’hydro-sédimentologie, à l’édification des brise-lames dont l’efficacité n’est pas certaine et ne pourrait, en tout état de cause, être prouvée qu’après leur réalisation.
Reste, également, à résoudre le problème d’accès au pré-chenal par les bateaux qui devront naviguer latéralement à la houle avant d’effectuer un changement de direction par rapport à l’alignement d’entrée dans le chenal, ce qui peut présenter un danger ou au minimum des difficultés, même pour un marin averti.
La Commission d’enquête émet donc les plus vives réserves sur la sécurité nautique et les conditions de navigabilité auxquelles auront à faire face les plaisanciers"
Le nouveau projet de port de plaisance de Christophe Chabot étant identique à l'ancien sur le Domaine Public Maritime, l'avis de la commission d'enquête publique de 2011 reste valable.

Malgré son avis d'expert, Nicolas Ducos n'avait pas été auditionné par la Grande Commission Nautique qui avait donné un avis favorable sous conditions en mars 2009 (Lire l'article du 22 avril 2009 sur la Grande Commission Nautique). 

Nicolas Ducos a mené en bateau Annick Billon sur le site concerné, en août 2016, mais la sénatrice de kermesse n'a visiblement rien entendu.

Dangerosité de Port Brétignolles : Les arguments de Nicolas Ducos sont développés sur le site Avenirpourbrétignolles

Sur les conditions d'accessibilité du port 

La dangerosité du port











Sur l'effet Venturi

La surprise de navigation











A écouter avant de participer aux réunions publiques de propagande programmées par Christophe Chabot

Petit Supplément

Du rififi à droite sur le littoral

Ouest-France du 5 mai 2017 - Elle veille sur l'environnement pour une meilleure qualité de la vie



5 commentaires:

  1. BSVP est un pleine réunion ce soir à la ferme de la Normandelière.
    Préparent ils la réponse?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont en sommeil depuis septembre 2016 !

      http://bretignollesveutsonport.blogspot.fr/

      Supprimer
    2. bvsp prépare la réunion de Coex pour faire un peu plus sérieux avec du nombre par rapport a st Gilles

      Supprimer
    3. BVSP réssuscité ! : Brétignolles Vend Son Port !

      Supprimer
  2. Il faut exiger une nouvelle "Grande Commission Nautique"

    Il sera indispensable, dans le cas où le nouveau projet de port arrive au stade de l'enquête de déclaration publique (DUP), que la Grande Commission Nautique soit de nouveau consultée.

    Avec une vraie consultation, pas comme celle de 2009, où il n'y avait que des "pro-port".

    Avec une vraie consultation, où les arguments et les démonstrations des opposants seraient pris en compte, dont ceux de la Vigie et ceux très pédagogiques de Nicolas Ducos.

    La reconduction de l'avis de cette commission de 2009 avec déjà à l'époque ses réserves, ne peut en aucun cas être reprise, telle qu'elle, dans les cas d'une nouvelle enquête de DUP.

    Par ailleurs selon les commentaires, Chabot essaierait de mobiliser ses béni oui-oui de BVSP en vue de sa prochaine réunion à Coex...puis des autres.
    C'est vrai qu'au vu du traitement des communes rétro-littorales fait par Chabot dans son SCoT , ce n'est pas avec les forces vives de ces communes que Chabot trouvera un soutien à son sinistre projet.

    Avec Chabot tout est possible, surtout le pire.

    RépondreSupprimer