Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d’élaboration, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, avis d’enquête publique en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

mercredi 10 mai 2017

Normandelière et le barrage de la Gachère : la fin des travaux

Lire l'article du 18 avril 2017 : Le chantier de la Gachère ne sera pas terminé fin avril 2017

Compte tenu de l'état du chantier de la Gachère aujourd'hui, on peut estimer sa finition à fin mai 2017, soit avec trois mois de retard.


















Petits Suppléments

Conseil Communautaire du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie le 18 mai 2017. Ordre du jour
Le SCoT pas à l'ordre du jour, Christophe Chabot cacherait-il des informations aux élus communautaires ?

Site FNE du 9 mai 2017. Lettre ouverte au Président de la République sur la place de l'écologie dans le futur gouvernement.
Et si Corinne Lepage devenait ministre de l'Environnement ! Ce serait le coup de grâce pour le projet de port de plaisance du fanfaron local.

Site internet du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie du 9 mai 2017 - Publication du magazine de la communauté de communes N°7 de mai 2017.

La fanfaronnade bat son plein, le port de plaisance de Bretignolles, c'est comme si c'était fait !
"La procédure de création du port est engagée" dit Christophe Chabot et il ajoute dans son édito "Les derniers opposants, dont 3 élus communautaires qui s'expriment dans ce magazine, peinent à convaincre alors que toutes les études réalisées depuis 15 ans montrent la faisabilité de ce projet" !
Il reconnaît donc que c'est le même projet depuis 15 ans, le même que celui qui a reçu les 7 avis négatifs de la commission d'enquête de 2011.
La position des trois élus communautaires de l'opposition - celle que nous partageons.
"Tous les moyens de communication sont déployés pour la propagande avantageuse de port Brétignolles. On pourrait en oublier la réalité du site : impacts environnementaux, risques maritimes, géologiques considérables. Ampleur facile à vérifier à marée basse. Déjà 4,5 millions euros d’argent public gaspillé. Ce nouveau projet n'est pas substantiellement different de l’ancien déjà disqualifié. Penser qu’il n’en coûtera rien aux habitants est un leurre. Eventrer la dune, permettre à la mer de rentrer au cœur du pays, c'est ignorer les risques de l'océan. Ce qui explique le regard attentif des services de l'Etat"
Nota : si on intègre l'achat de la ferme de la Normandeliere dans le coût, un achat toujours sous le coup d'une procédure judiciaire, c'est 6,5 millions d'euros qui ont été dépensés à perte pour des opérations liées au projet. Un gaspillage d'argent public insensé.

Une petite anecdote
Je suis allé à la mairie de Brem-sur-Mer, ce matin, consulter le registre de la concertation préalable sur le port de plaisance, deux mois après son ouverture et à un mois de sa fermeture. Le résultat est édifiant : dans une commune très concernée par le projet, il n'y a qu'une déposition et c'est une argumentation contre le projet de port. Comme dirait le fanfaron local, les gens de Brem sur Mer sont tellement convaincus qu'ils ne vont pas déposer !
La concertation préalable a un succès fou, comme dit la chanson !

Le Journal des Sables du 11 mai 2017 - Rives de l'Auzance. La position du maire brémois, Christian Praud, sur la Gachère

Lire l'article du 27 avril 2017

Chacun campe sur ses positions.
On se sortira de cette situation de conflit, comme des autres, par l'intelligence, la concertation et le compromis
Lire les commentaires sur Facebook avec une intervention de Christian Praud

5 commentaires:

  1. Pourquoi cette clôture autour du dolmen et de la carrière à la Normandelière?

    RépondreSupprimer
  2. Pour empêcher les gens du voyage de venir en mettant des vaches.

    RépondreSupprimer
  3. et quel métayer y met des vaches ? car il y en a pour une fortune , vu le kilométrage de piquets et de fil de fer barbelé .

    RépondreSupprimer
  4. Comme il lui faut être tjs le 1er ou le meilleur après avoir éjecté les chèvres il fallait plus gros donc ça va être résolu (pour les saillies le veto ne sera pas loin)
    Pour le fil de fer pas de souci au regard des 120.000 euros " offerts " à son pote pour l'achat de la ferme
    Pour être sérieux il ne sait plus trop où il en est

    RépondreSupprimer
  5. Des "vaches à lait" ? Brétignolles-sur-Mer en est plein !

    RépondreSupprimer