Bandeau actualités

Bonjour et Merci pour votre soutien . Recours contentieux contre le projet de SCoT du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Projet de PLU de Bretignolles en cours d'examen par les PPA, la commune est sous RNU. Nouveau dossier de port de plaisance remis au préfet de Vendee le 16 mars 2018, enquête publique probablement en août-septembre. Avis de l'Autorité Environnementale diffusé le 30 mai 2018. La mobilisation de tous est nécessaire pour s'opposer au projet de massacre de la Normandeliere.

lundi 23 janvier 2017

Normandelière et les limites Natura 2000 à ne pas franchir !

Puisque la polémique sur les opérations de dragage bat son plein à Saint-Gilles-Croix-de-Vie (articles du 12 janvier 2017, du 17 janvier 2017, du 19 janvier 2017), puisque Christophe Chabot fait toujours le forcing pour un aménagement portuaire à la Normandelière (articles du 8 janvier 2017, du 11 janvier 2017, du 18 janvier 2017), il est bon de rappeler qu'au large des côtes de Saint-Gilles-Croix-de-Vie et de Brétignolles-sur-Mer, il y a une zone Natura 2000 Mer (ZPS Zone de Protection Spéciale Oiseaux), parfaitement délimitée, qu'il ne faut pas pénétrer.
Voir la fiche descriptive du site référencé FR5212015 :
"Le site est entièrement marin et se situe au droit du département de la Vendée. Le périmètre s'appuie à proximité des côtes (île d'Yeu comprise) sur la limite de la laisse de basse mer.
Vulnérabilité : Compte tenu de son caractère totalement marin et des regroupements d'oiseaux observés (en particulier en période d'hivernage), le site est particulièrement vulnérable aux pollutions marines". Bernard Soulier, un béni-oui-oui de Christophe Chabot, devrait mieux s'informer !

A Saint-Gilles-Croix-de-Vie, les tuyaux d'évacuation des boues de dragage ne devraient pas entrer dans la zone verte. Est-ce le cas ?
Il y a aussi "l'effet Tchernobyl", des vases polluées ne seraient-elles pas dispersées sur le secteur protégé ?













A Brétignolles-sur-Mer, il faudrait un intérêt public majeur (voir article du 10 juillet 2014) et des autorisations européennes pour qu'un projet d'aménagement portuaire, avec des ouvrages impactant, en partie, le secteur Natura 2000 Mer, soit simplement envisageable. Ce n'est pas le cas actuellement.
Il y a aussi "l'effet Tchernobyl", les vases polluées des bassins portuaires et du chenal pouvant être évacuées au large des côtes pour des raisons économiques et pouvant se disperser sur la zone Natura 2000














Avec des zones Natura 2000 Mer, parfaitement délimitées, il n'est plus possible de continuer à faire n'importe quoi.
S'il y a des endroits où le principe de précaution doit s'appliquer, c'est près des zones Natura 2000 et, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, ce n'est pas le cas actuellement.
Ce qui se passe à Saint-Gilles-Croix-de-Vie devrait faire réfléchir tous ceux qui veulent un aménagement portuaire à Brétignolles-sur-Mer.

Petit Supplément

Site LPO du 24 janvier 2017. Projet de loi sur l'adaptation des territoires littoraux au changement climatique, le Président de la LPO interpelle les députés 
Pensez à signer la pétition : près de 13 000 signatures à cet instant

13 commentaires:

  1. C'est pour cela, entre autres, que nous ne voulons pas de port à Bretignolles, n'en déplaise à son maire exemplaire (comme le port), le célèbre "cri-cri". Merci, monsieur Bourcereau pour toutes vos remarques et vos brillantes analyses et vive la zone Natura 2000.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est exact qu'une SPS Zone de protection des oiseaux a été délimitée au large des cotes , mais elle a été crée pour le puffins des Baléares qui est un oiseau pélagique qui longe nos côtes sans jamais s'en approcher et surtout sans jamais s'y poser.
      Le puffins est un oiseau emblématique des Baléares ou il se reproduit avant de venir l'été sur nos cotes en suivant les bancs de petits poissons ( sardines, anchois, sprats etc ....).
      La présence d'un port ne peut le gèner car il vit exclusivement en mer..Sa présence au large de Brétignolles l'été ne sera jamais un obstacle à la création d'un port de Plaisance, ne vous en déplaise.

      Supprimer
    2. CHABOT est le menteur patenté de Brétignolles. Il affirme des c... Aussi grosse que lui .

      Supprimer
    3. Monsieur gilles SOCON alias Bernard Soulier vous êtes découvert!

      Supprimer
    4. Monsieur Soulier, n'embrouillez pas tout, ce n'est pas à cause des migrations des oiseaux sauvages que nous sommes contre le port, mais parce qu'il détruirait irrémédiablement un très bel endroit de Bretignolles et qu'il y aurait de la pollution provenant des opérations de dragage tout le temps et qu'il ferait entrer l'océan dans le bourg même et qu'il coûterait une fortune à construire et qu'il ne serait jamais rentabilisé, contrairement à ce que vous voulez faire croire.Vous y croyez, c'est votre droit, mais vous êtes de plus en plus minoritaire.

      Supprimer
    5. Les agapes de fin d’années de nos élus locaux les mènent à du grand n’importe quoi.

      Faute d’avoir convaincu lors de sa cérémonie des vœux remplies de ses promesses mensongères, Chabot tente donc de redresser la barre et comme depuis des années, Chabot fait renaitre Bernard Soulier de ses cendres en ce début d’année.

      C’est vrai qu’en ces périodes d’incertitudes nombreux sont les élus locaux qui ne savent plus à qui se vouer !

      Regardez les Retailleau, Billon et Moreau s’obstiner à ne pas respecter la loi en conservant leurs cumuls de mandats juteux (aux frais des contribuables). Et qui dans la même « éthique » continuent à soutenir des projets contraires aux lois en vigueurs.

      - Qui votent comme notamment Annick Billon pour un assouplissement de la loi littorale qui donc fait la part belle aux bétonneurs. C’est vrai que pour elle ce n’est pas une première, il n’y a qu’à voir ce qu’elle a fait depuis trois mandats sur le Château d’Olonne en tant qu’adjointe à l’urbanisme.
      Les petits ronds effectués dans l’eau Brétignollaise auront laissé Annick Billon de marbre… non, je veux dire de béton !

      - Qui comme Bruno Retailleau a mis en avant le civisme leur de ses vœux régionaux, qui dans sa pratique ne respecte pas pour lui-même les lois (alors que Fillon dont il est le porte-parole maintient le non cumul des mandats) et qui soutient des projets hors les lois comme notamment le port de Brétignolles.

      - Qui pour en revenir à Chabot promettait aux élus et aux administrés de la ComCom que la reprise par celle-ci de son projet de port ne leur couterait rien ! Après avoir mis grave dans le rouge Brétignolles il commence à faire pareil sur le ComCom.
      On constate qu’une fois de plus les discours et les actes de ces élus vendéens sont en totale contradiction.

      Soulier ne sauvera pas Chabot.

      Cette fébrilité annuelle de début janvier n’impressionne plus personne et enfonce un peu plus chaque année ses auteurs dans leur non crédibilité.

      Avec Chabot tout est possible, surtout le pire.

      Supprimer
    6. Parmi les buts recherchés de la loi littoral, il faut noter:
      Pérennité d'une économie aquatique ;"la préservation et le développement des activités économiques liées à la proximité de l'eau telles que la pêche,les cultures marines, les activités portuaires, la construction navale etc.
      Mais aussi le maintien ou le développement, dans la zone littorale , des activités agricoles, de l'industrie, de l'artisanat ,et du tourisme.
      Chacun comprendra que vos écolos de service ne sont pas réceptifs à ce qui touche l'emploi, le travail ou assimilé......

      RÊVEURS..

      Supprimer
    7. Ceux qui ont largement contribué au rejet du projet de port en 2011, lors de l'enquête publique
      Ceux qui ont largement contribué au report du dossier de SCoT en 2016, grâce à leurs observations lors de l'enquête publique
      Ceux qui participent actuellement activement au rejet du projet de PLU
      SONT DES REVEURS !

      Comment expliquer que l'Etat se range plus du côté des opposants, des "REVEURS", que du côté des partisans de Christophe Chabot ?

      Les REVEURS, ne seraient-ils pas du côté des partisans de Christophe Chabot qui pensent qu'il suffit de dire OUI OUI pour que les choses se fassent, qui pensent que le développement économique, le toujours plus de croissance, ... suffit à justifier les projets d'aménagement du littoral de Christophe Chabot

      Supprimer
  2. Les partisans du Port, Monsieur Soulier, ce sont eux , les vrais rêveurs, nostalgiques d'une époque révolue (1960-1975) où la prise de conscience citoyenne sur l'environnement et la préservation esthétique et sécuritaire de nos côtes était rare. Le tout béton sans discernement, c'est derrière nous. Il ne vous est pas interdit de vous cultiver un peu.

    RépondreSupprimer
  3. MENTEURS !

    Affirmer agir pour « le maintien ou le développement, dans la zone littorale, des activités agricoles...et du tourisme » relève non seulement de mensonges mais aussi de provocations honteuses.
    Qui a tout fait pour anéantir la ferme des chèvres bio ?

    Qui a rendu des terres agricoles inconstructibles aux bétonneurs pour faire des lotissements incohérents tant sur le plan urbanistique qu’écologique ?

    Qui de la pire façon démagogique promet de virtuels emplois, basés sur aucune études sérieuses, et ne relevant que de la précarité ?

    Qui fait fuir les touristes avec la suppression du plan d’eau de mer, en laissant se dégrader les plages de Brétignolles, en défigurant la commune…?
    Détruisant depuis des années le slogan qui singularisait Brétignolles: La mer à la campagne.

    Vous Chabot, Soulier et autres usurpateurs !

    Vous nous qualifiez de rêveurs, mais jusqu’à aujourd’hui nos revendications ont eu raison de vos mensonges et nos soit disant rêves sont bien réels et en conformités avec la loi. Et cela est loin d’être fini.

    Faire respecter les lois et règlements relèvent à vos yeux d’être qualifié de rêveur !
    Alors oui je suis un rêveur, mais vous vous n’êtes que des escrocs!

    Avec Chabot tout est possible, surtout le pire.

    RépondreSupprimer
  4. Monsieur Bourcereau, je possède une page de pièces jointes sur les accents à poser sur les majuscules: Á, Â,Ä,Æ, Ë, Ö,Û, mais je n'ai pas votre adresse mail pour vous l'envoyer. Merci de me l'envoyer.

    RépondreSupprimer